Lundi 21 Mai 2018
UN COCKTAIL MORTEL
Titre de l'actualité
  Publiée par Francis CARRION le 29/07/2017 à 14:59

 

Membre de la Charte Européenne de la sécurité routière

Médaille sécurité routière du Ministère de l’intérieur

 

www.lecontresens.net 

Facebook : Le Contresens-Association AVC 

Twitter : @lecontresens

 

28 Juillet 2017 : Lettre d’information n° 11

 

 

Chers Amis, Adhérents, Sympathisants,

 

Je veux ici vous présenter toutes mes excuses, car la dernière lettre de notre association date, déjà, du début de cette année 2017.

Je veux aussi vous rassurer car, ce silence n’est pas dû à un ralentissement de notre activité, mais bien au contraire nous avons fait face à une programmation très chargée en interventions auprès des différents  publics, usagers ou futurs usagers de la route.

 

Au sein de la MSR Var, de nouvelles actions ont vu le jour ou se sont intensifiées,

comme le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation qui, en plus de nous accueillir à la Prison de La Farlède, nous invite en Milieu ouvert pour rencontrer des personnes placées sous contrôle judiciaire.

Toutes ces personnes ont été jugées pour de graves délits routiers.

 

Nous avons également été sollicités pour intervenir au sein du centre de formation ECF, devant les futurs enseignants de conduite.

 

La liste n’étant pas exhaustive et toujours en partenariat avec la Préfecture de Toulon, mon temps est partagé entre les dizaines d’actions en Collèges, Lycées, Universités, Entreprises, CFA ou Centres de Formations.

 

Par ailleurs, notre association a été invitée, en compagnie de nos amis de « l’Association Mélodie, les clés pour la vie » sur le stand de la Société Contralco, leader européen de l'éthylotest chimique à usage unique, à l’occasion du Salon « Préventica » qui se tenait durant trois jours (20,21,22 Juin), porte de Versailles à Paris.

 

Les médias régionaux nous ont aussi ouvert leurs studios et tendu leurs micros pour parler de sécurité routière et bien entendu pour débattre des mesures envisagées pour que la mortalité routière ne soit pas une fatalité.

 

La fluctuation des chiffres de l’accidentologie ne doit pas nous empêcher de croire que rien n’est utopique, que rien n’est inutile car tout est possible.

 

Je veux également souligner le travail des nombreuses associations qui, sur tout le territoire et au-delà de nos frontières, œuvrent avec force et abnégation au profit de ce projet de vie.

 

Lorsque je parle de projet de vie, je pense bien évidemment à nos enfants partis trop tôt, sans avoir eu le temps de réaliser leurs plus beaux rêves…

Vous l’avez compris, tous les 24 Juillet et tous les 28 Juillet sont pour nous autant d’épreuves… C’est ainsi.

 

Permettez-moi, en ces dates particulières de vous donner à lire ces quelques lignes qui suivent…En guise d’hommage… Et de souvenirs…

 

Merci à « Tous ».

Sincèrement et Amicalement.

A bientôt…

 

Francis Carrion

 

 

La petite flamme de 6 années…

 

Elle est bonheur sur un gâteau d’anniversaire,

Elle fait aussi danser les photos qu’elle éclaire…

 

Symbole du souvenir de l’existence, elle s’anime au moindre souffle de la vie, venu d’une fenêtre ouverte, d’un courant d’air, d’une respiration ou de notre soupir lorsque nos visages s’approchent encore et toujours de leur image qui rit, qui joue, qui vit…

 

Allumée souvent pour une pensée indicible, au-delà de tout, même de l’amour le plus fou.

Feu follet, lueur des âmes invisibles, petite larme de feu qui danse sur le coin d’un bureau, petite lumière du cœur, à l’angle de la cheminée, elle brille au sommet de l’ombre portée sur les murs de leur absence.

 

Rien n’est vide de sens, et surtout pas la flamme de ce chandelier, de ce bougeoir noyé de cire froide qui se fige depuis six années, depuis ce matin d’été, ce matin du 24 Juillet

 

Mais la vie continue, et au pays des vivants nous devons rester dignes et droits,  dignes et debout, dignes et grands comme ils auraient voulu que nous vivions, que nous soyons, comme ils auraient aimé que nous leur survivions… Tout simplement…

Restent les bons souvenirs auxquels il nous faut nous accrocher pour ne jamais tomber.

 

La vie est ainsi faite, le 28 Juillet fut le dernier adieu, un dernier hommage « intergénérationnel » où se sont unis six cent personnes qui vécurent avec eux, le meilleur, et qui ont fait face au pire sous la lumière aveuglante de leur dernier été…

 

Frédéric, Anne Lise et Nicolas, que personne n’oublie… Jamais…

 

 

 

 

 

 

 

Réagir
Nom, prénom :
*
Mail : (masqué sur le site)
*
nonenonenonenone
none
none
nonenonenonenonenonenonenonenonenonenonenonenone
Dernières actualités
Notre partenaire :
NETWORKS CONCEPT © 2001 - 2018