Dimanche 22 Juillet 2018
UN COCKTAIL MORTEL
Dernières actualités
Notre partenaire :
Les Remerciements
Ce site voit le jour grâce à Claude Trafny gérant de la société Networks Concept situé à la Farlède dans le Var.
Mon Ami Claude !
Discret, il m’en voudra pour ces quelques lignes.
Merci à lui pour son attention, sa patience et son talent.
Comme pour beaucoup d’amis qui nous entourent, la fraternité est un art de vivre que Claude pratique au quotidien avec une grande intelligence du cœur.

*******************************************************************************

Facebook et Twitter

 

Afin que vous puissiez suivre notre actualité, je remercie chaleureusement Farah, Artiste de spectacle qui, malgré un planning chargé, s’est proposé de créer et mettre à jour ces deux outils de communication.

Je vous invite à nous rejoindre régulièrement sur ces réseaux sociaux.


***************************************************************************************************************
Une lueur quand même…

Une lueur au milieu du chaos...
 Dans les minutes qui ont suivies la collision, une voiture s’est arrêtée.
Dans l’attente des secours, un jeune homme est intervenu rapidement pour dégager notre petite fille et la placer en sécurité dans un véhicule où se trouvaient ses amis passagers.
Qu’ils en soient chaleureusement remerciés.

Une main tendue... 
Dans les heures qui ont suivies, notre petite fille a été prise en charge aux urgences pédiatriques de l’hôpital nord à Marseille.
Le personnel a fait preuve de disponibilité, de pédagogie et de compassion.
Outre le personnel soignant, nous avons été très entourés par les psychologues.
Qu’ils en soient tous chaleureusement remerciés.

La beauté du geste... 
Un doudou indispensable était resté dans le véhicule accidenté.
Quelques heures plus tard, nous avons vu arriver, dans le service pédiatrie, deux motards de la gendarmerie de Salon de Provence.
Lorsqu’ils ont pénétré dans la chambre, l’un d’eux a tendu ce fameux doudou dont elle ne pouvait se passer.
Qu’ils en soient tous deux chaleureusement remerciés.

****************************************************************************************
 
 Pour celles et ceux qui ont, de près ou de loin, un oeil bienveillant et une écoute attentive...

Je n’oublie rien…
Les mois ont passés, les peines sont restées, mais les souvenirs et la reconnaissance sont à jamais gravés.
Souvenirs de vos gestes d’amour envers notre petite fille qui grandit.
Reconnaissance envers vous toutes et vous tous qui avez adouci un peu la douleur, qui avez allégé le poids des jours, vous qui nous avez tendu une main humaniste, maternelle, fraternelle.
Nos anges magnifiques sont partis à l’heure où l’aurore s’apprête à éclairer nos vies, mais les leurs se sont éteintes et nos petits et grands bonheurs aussi.
Votre élan de générosité vous a poussé vers nous, vers cette petite fille à qui vous avez fait un bien inespéré.
C’est aussi grâce à vous que nous avons avancé avec elle, sa petite main dans la notre et dans les vôtres tour à tour, au hasard de vos présents venus du cœur, de vos pensées, fruits de l’amour et de la compassion.
Merci encore, mille fois merci, nous ne vous oublions pas, nous ne vous oublierons jamais. Petite fille courage, elle continue de grandir avec résilience bien sûr, et baignée d’amour évidemment.
Tout va bien pour ce petit soleil, excellente élève au comportement aimant et altruiste au sein de son école de campagne.
Septembre 2013, le CP et ...la vie continue….
Que la votre soit douce et réconfortante.
Je vous embrasse chaleureusement.
 
Francis Carrion
Juillet 2013
 
****************************************************************************************
 
Lettres aux enseignantes, Dames de coeur...                                       

Comme un repère….Brigitte, Patricia, Isabelle…
 
Nous vivons sur un globe où l’individualisme côtoie la violence, violence des mots et violence de l’image.
Et pourtant, leurs chemins de vie ont croisé notre histoire, sordide et inexplicable.
 
Qu’elles en soient remerciées car si nous devons nous reconstruire, notre petite fille doit se construire et c’est avec une confiance sans limite qu’elle fut confiée à ces enseignantes pour parfaire un enseignement en maternelle qui lui facilitera ses premiers pas au sein de son école primaire.
 
Brigitte, Patricia, Isabelle,  font à jamais partie de son paysage scolaire, de ses souvenirs d’enfance, de ses joies ineffables, parenthèses importantes au milieu d’un destin injuste et douloureux.
 
Nous n’oublierons  jamais ni leur compassion, ni leur justesse, celle du regard, celle du propos, celle de la clé de voûte que celles-ci  représentent dans un établissement scolaire, presque école de campagne, où le temps s’arrête quelquefois pour mieux aller à la rencontre de l’autre.
 
Nous leur souhaitons le meilleur pour les années à venir et il se pourrait que nous empruntions parfois le couloir que notre petite fille connaît bien pour leur dire un petit bonjour ou un petit bonsoir.

Michèle Sacchetti       Francis Carrion
Juillet 2013

 
 

 

 
NETWORKS CONCEPT © 2001 - 2018